« first day (3964 days earlier)      last day (44 days later) » 

2:58 AM
@Tsundoku Me semble que l'article m'était familier, une analyse intéressante. J'en déduis qu'on a mal éradiqué le fascisme lors de la 2e. Mais je trouve que l'essor de cette marque moderne du fascisme n'est pas limité aux États-Unis et s'étend, tel un cancer, en Occident à divers degrés avec des vecteurs selon l'histoire locale mais c'est toujours l'identitaire sur lequel on s'appuie. On occulte la vraie histoire, ensuite de cette histoire des gens font des revendications et on leur oppose...
l'identitaire.
Même sans leader autocratique local. C'est là que les réseaux sociaux permettent de transposer cette marde-là d'un endroit à l'autre en l'adaptant très peu si on compare à la télévision et à la radio. Je veux dire on n'écoute pas la même télé d'un endroit à l'autre, mais le réseau social c'est un seul et unique égoût.
Au Canada la seule raison pour laquelle on n'aura pas de conservateurs au pouvoir avant un moment c'est à cause d'un deal entre les libéraux et les néo-démocrates.
Mais les conservateurs sont partout au niveau provincial, incluant au Québec, où t'as des conservateurs au pouvoir et d'autres plus conservateurs encore qui viennent d'apparaître sur l'échiquier politique et qui récoltent plus de votes que les formations traditionnelles.
C'est que le populisme de masse pue.
Un moment donné il faut arrêter d'analyser le fascisme et plutôt finir le travail de la 2e.
Pour ma ça commence par gagner la guerre immédiatement pour ne pas prendre la chance d'échouer avec le climat et l'économie en pleine pandémie.
Et pour assurer de briser cette partie-là de la propagande et de la désinformation mondiale russo-chinoise.
Cette guerre nous empêche de nous relever de la pandémie, nous force à extraire plus de combustibles fossiles et compromet la sécurité mondiale et a rendu stérile le Conseil de sécurité de l'ONU. Il y a certainement péril en la demeure.
Les conditions qui auraient peu être constatées par une enquête des organes du Conseil de sécurité et qui auraient justifié le recours à la force, sont réunies.
Vu l'impuissance du Conseil à garantir le triomphe des seules valeurs qui sont suprêmes indépendemment de tout bloc et de tout pôle, soient celles de la Déclaration universelle, et pour faire respecter la Charte de l'ONU, il nous fait agir et garantir que ce ne sont pas des dictateurs corrompus et fascistes qui vont faire la loi sur la planète et redessiner les frontières.
Payer 100 milliards aux 6 mois pendant des années et reconstruire pendant une génération etc. etc. ou gagner maintenant et s'attaquer aux vrais enjeux maintenant.
Ensuite moi des convois de mangeux de liberté de foutre la marde partout et des gens qui prennent d'assaut nos parlements, je n'en veux plus.
Les gens vont devoir travailler moins et s'en occuper personnellement peut-être.
Un peu moins de pelouse, un peu plus de démocratie. Ça prend de l'activisme. Ça prend des bras. Ça prend de tout.
On peut pas rester éternellement au banc à regarder des fascistes défaire tout progrès.
Quand j'étais enfant j'en ai vu des petits fascistes. Ils ne comprennent que la râclée.
Il est faux d'affirmer que la radicalisation à gauche entraîne les mêmes conséquences qu'à droite. Au niveau individuel pour des actes de violence peut-être. Mais l'extrémisme violent de droite et ses valeurs rétrogrades, c'est ça le problème qui constitue un menace réelle et imminente pour la démocratie et pour la sécurité nationale de bien des pays, dont les États-Unis.
Bon, des feux d'artifice. Salut.
 
 
15 hours later…

« first day (3964 days earlier)      last day (44 days later) »